MÉTHODOLOGIE DE RECHERCHE

Une approche composée de méthodes mixtes et de phases multiples a été élaborée pour l’analyse contextuelle du projet, et divers procédés ont été employés pour extraire et synthétiser les données :

  • Des entrevues avec d es membres du comité directeur national;
  • Un sondage national auprès des résidents, des directeurs de programme, des doyens aux études médicales postdoctorales et d’administrateurs d’hôpital;
  • L’analyse des ententes collectives actuelles et antérieures des associations provinciales de médecins résidents;
  • Une recension des écrits examinant les répercussions de la réduction des heures de travail des résidents en fonction de thèmes clés et la situation actuelle de la réglementation des heures de travail dans d’autres pays semblables;
  • Une analyse approfondie de la littérature dans six domaines d'importance par les groupes d’experts.

Entrevues avec des membres du comité directeur national

Le secrétariat du projet a mené des entrevues téléphoniques individuelles semi-structurées avec de s membres du comité directeur national. Ces entrevues avaient pour objectif principal d’explorer la diversité des opinions des principaux groupes d’intervenants au sujet des enjeux concernant les heures de travail des résidents chez les membres de ce comité formé d’intervenants d’une variété de milieux.

Sondage national auprès des résidents, des directeurs de programme, des doyens aux études médicales postdoctorales et des administrateurs d’hôpital

Un sondage quantitatif a été élaboré grâce à un apport important de représentants des résidents et des corps professoraux afin de recenser les opinions de ces populations diversifiées sur des questions pertinentes aux heures de travail des résidents au Canada.

Analyse des ententes collectives actuelles et antérieures des associations provinciales de médecins résidents

Au Canada, les heures de travail des résidents sont régies par des ententes collectives négociées entre les hôpitaux ou le ministère de la Santé (employeurs) et les associations provinciales représentant les résidents (employés). Toutes les ententes collectives de chaque association provinciale, de 1980 jusqu’à maintenant, ont été analysées dans le contexte de ce projet.

L’analyse de ces ententes a permis d’identifier différentes approches de mesure ou de restriction des heures de travail des résidents au Canada, comme la fréquence des services de garde, la durée maximale des quarts de travail, le nombre maximal d’heures hebdomadaires, le nombre d’heures de repos entre les quarts, la supervision, la charge de travail et le cumul d’emplois (moonlighting).

Recension des écrits

Étant donné l’important volume de recherches primaires sur le sujet, le secrétariat du projet a ciblé les recensions systématiques des écrits liée aux heures de travail des résidents. En outre, la technique de la boule de neige a été appliquée de sorte que des documents pertinents supplémentaires ont pu être recensés, dont des politiques et des énoncés de position cruciaux. La recension des écrits visait à recueillir des données et des informations sur deux domaines primaires :

  1. La situation actuelle des règlements sur les heures de travail des résidents dans des pays similaires au Canada;
  2. Les répercussions des heures de travail des résidents et des récents règlements visant à ajuster celles-ci.

Analyse des groupes d’experts

Six groupes d'experts composés de spécialistes de partout au Canada et à l'étranger ont analysé la documentation dans des domaines d'importance liés aux HTR. Des documents de commentaires résumant cette analyse approfondie de la documentation et formulant des recommandations ont été soumis à l'examen du Comité directeur national sur les HTR. Cliquez ici pour en savoir plus sur les documents des groupes d'experts.

Consultez les  principales conclusions des recherches des groupes d’experts.

Vous voulez en savoir plus?

Les résultats de cette méthodologie sont présentés avec les principales conclusions des recherches. Veuillez vous adresser au secrétariat du projet pour des questions précises portant sur l’approche de recherche.