Le projet « À la recherche d’un consensus pancanadien sur les heures de travail des résidents » comportait trois phases distinctes :

Des activités de recherche préliminaire et de gestion de projet préparatoire ont constitué la phase 1. Cette phase du projet a créé un solide fondement de données probantes qui a pu appuyer une meilleure compréhension de la situation qui prévaut au Canada. La démarche comprenait une recension des écrits, une analyse contextuelle (examen des territoires de compétence), l’élaboration d’un sondage national, une analyse des ententes collectives des associations provinciales de médecins résidents en matière de HTR et des entrevues de groupe avec d es membres du comité directeur national. Consultez le sommaire complet de la méthodologie de recherche ou des principales conclusions des recherches.

La phase 2 se centrait sur l’élaboration des rapports de six groupes d’experts. Réunissant des experts et des représentants canadiens et internationaux des domaines de la formation des résidents et de l’administration des services de santé, les groupes d’experts ont élaboré des rapports sur diverses questions à facettes multiples en lien avec les heures de travail des résidents, comme le professionnalisme, la formation médicale, la sécurité des patients, la santé et le mieux-être des résidents et du corps professoral, l’économie de la santé et le rendement du système de santé, et les disciplines procédurales. Les groupes d’experts avaient pour mission de recueillir, d’analyser et de synthétiser les preuves existantes sur le sujet qui leur était assigné respectivement en plus de formuler des recommandations générales au comité directeur national. Les divers collaborateurs ont également veillé à ce que les résidents, les experts, notamment en matière de formation médicale, et d’autres intervenants puissent apporter une contribution à cet important processus. Consultez la section des groupes d'experts.

Par ailleurs, les travaux sur les principaux éléments de l’analyse contextuelle se sont poursuivis, dont la recension des écrits et la conduite du sondage national auprès des résidents, des doyens aux études médicales postdoctorales, des directeurs de programme et d ‘administrateurs d’hôpital.

Au cours de la phase 3, des groupes d’intervenants, des médecins, des résidents et des dirigeants des milieux de soins de santé de tout le pays se sont rassemblés à l’occasion d’une conférence consensuelle nationale tenue les 14 et 15 mars 2013 afin de participer à l’élaboration de recommandations pancanadiennes sur les HTR. Durant ces deux jours, les participants ont exploré les répercussions possibles des changements aux heures de travail des résidents ainsi que d’autres événements récents au Canada sur la sécurité des patients, la formation médicale, la santé et le mieux-être des résidents et du corps professoral, le professionnalisme, le système de santé et la prestation des services de santé. Ce forum unique leur a fourni une excellente occasion d’entendre des témoignages et de partager leurs perspectives sur cette question complexe.

Le rapport final du projet est un regroupement de données probantes, de résultats, de recommandations et de paramètres qui reflètent les trois phases du projet.Consultez la section du rapport final « Fatigue, risque et excellence : À la recherche d'un consensus pancanadien sur les heures de travail des résidents ».

Vous voulez en savoir plus?

Rendez-vous à la page Recherche et analyse pour prendre connaissance du dossier de haut niveau résumant la méthodologie de recherche et les principales conclusions des recherches.